Une chercheuse utilise Google Street View pour aider les patients atteints de troubles de la mémoire ou de troubles cognitifs

Regarder le film

Google Street View, qui vient d'avoir 10 ans, fait bien plus que vous fournir des itinéraires

En 2007, la première flotte de voitures Google équipées d'appareils photo commençait à cartographier le monde. Difficile d'imaginer que 10 ans plus tard, une chercheuse utiliserait la technologie Street View pour aider les patients atteints de troubles de la mémoire et de troubles cognitifs à retrouver des souvenirs.

Pourtant, c'est exactement ce que fait Anne-Christine Hertz, chercheuse en biomécanique.

La technologie au service de la mémoire

Anne-Christine Hertz cherchait à développer de nouvelles méthodes pour soigner les patients atteints de la maladie d'Alzheimer ou de troubles cognitifs. Elle voulait tout particulièrement les aider à entretenir leur mémoire en se remémorant d'anciens souvenirs. La perte de mémoire est l'un des effets secondaires les plus traumatisants de ces pathologies, pour les patients comme pour leurs proches.

Pour y remédier, elle a construit un prototype appelé "BikeAround". Ce vélo stationnaire associé à la technologie Google Street View permet aux patients atteints de troubles de la mémoire ou de troubles cognitifs de faire des promenades virtuelles sur les lieux de leurs souvenirs. Ils indiquent une adresse qui a de l'importance pour eux, par exemple l'endroit où ils ont grandi, et utilisent ensuite les pédales et le guidon pour redécouvrir ce lieu familier.

Pourquoi ne pas simplement regarder un vieil album photo ?

Nos souvenirs les plus marquants sont fortement associés à des lieux. Ce n'est pas un hasard si, en vous remémorant un souvenir important ou un événement, vous vous demandez spontanément où vous étiez à ce moment-là. Le projet "BikeAround" repose sur cette idée. Il stimule le patient mentalement, en le plaçant dans des lieux qu'il reconnaît, et physiquement, en le faisant pédaler et se diriger à l'aide du guidon. Selon les scientifiques, cette association aboutit à la production de dopamine dans le cerveau et pourrait avoir un impact non négligeable sur la gestion de la mémoire.

Un projet d'avenir

Le projet "BikeAround" d'Anne-Christine Hertz est un bel exemple de ce qu'il est possible de faire en rendant la technologie accessible à tous. Ce dispositif fait désormais l'objet d'une étude scientifique plus poussée, qui vise à envisager sa mise en place dans des infrastructures du monde entier. L'objectif : utiliser ces séances de vélo stationnaire pour améliorer le quotidien des patients.

Regardez l'histoire d'Anne-Christine
Haut de page